Présentation

Présentation énergie :: Présentation

Le Secteur de l’Énergie du Tchad, encore faiblement développé, est caractérisé par une forte consommation des combustibles ligneux (bois et charbon de bois) qui représente plus de 90% de la consommation totale de l’énergie du pays. L’utilisation des énergies conventionnelles (produits pétroliers et électricité) occupe une part marginale dans le bilan énergétique national. Ces énergies, bien que déterminantes dans le développement d’une économie moderne, ne représentent qu’à peu près 10% de la consommation totale de l’énergie dans le pays. Il n’y a pas de réseau interconnecté dans le pays.

Le parc de production électrique de la Société Nationale d’Électricité (SNE) se compose des centrales thermiques fonctionnant au gasoil. Seulement une dizaine de villes et de centres secondaires disposent d’un réseau indépendant. Le Secteur de l’Électricité est géré par la SNE. Plus de 80% de la production d’électricité est consommée au niveau de la capitale N’Djaména. Le taux d’accès à l’électricité ne dépasse guère 3 à 5 % de la population. Du point de vue législatif et réglementaire, la Loi n° 14/PR/99 du 15 juin 1999 relative à la Production, au Transport et à la Distribution de l’Énergie Électrique admet la gestion de ce secteur par des producteurs indépendants, dans le but d’encourager les investisseurs privés.

Dans un passé récent, la consommation des combustibles ligneux par les ménages a pesé sur l’environnement. Le Tchad s’est engagé résolument dans la voie de la limitation stricte de la consommation de ces combustibles par la subvention du gaz et sa promotion afin de le rendre disponible à chaque ménage, essentiellement dans les villes et les grands centres. La recherche de cette protection de l’environnement par l’utilisation des ressources de substitution vient d’être renforcée par l’organisation, en février 2012, à Ndjamena, au Tchad, du Forum International des Energies Renouvelables.Plusieurs recommandations y ont été formulées et adoptées, notamment la création d’une Agence pour le Développement des Energies Renouvelables, la facilitation des procédures d’importation, la défiscalisation ou l’allégement de la fiscalité et l’apport des fonds nécessaires au développement de ces énergies.